Conception centrée utilisateur (CCU)

La conception centrée utilisateur comporte un ensemble de méthodes qui permettent d’obtenir un design de bonne qualité. Nous choisissons la méthode la plus appropriée pour résoudre vos problèmes. Voici les descriptions de quelques unes des méthodes que nous utilisons. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information.

Méthodes

Ci-dessous, quelques unes des méthodes que nous utilisons pour définir les caractéristiques et les besoins de vos utilisateurs cibles:

  • Analyse concurrentielle: L’analyse concurrentielle (benchmarking) consiste à analyser un panel de systèmes concurrents pour en faire ressortir les points positifs (meilleures pratiques) et négatifs, ainsi que les conventions d’interface du domaine. Cette méthode est souvent appliquée sous la forme d’une évaluation heuristique.
  • Analyse de la tâche: L’analyse de la tâche consiste à définir les différentes tâches et sous-tâches qu’aura à réaliser l’utilisateur et à établir l’ordre dans lequel s’enchaîneront ces tâches. Pour ce faire, il existe de nombreuses méthodes et formalismes, tels que la Méthode Analytique de Description (MAD).
  • Analyse du contexte d’utilisation: L’analyse du contexte d’utilisation consiste à recueillir le plus d’information possible sur ce que les utilisateurs font réellement lors d’une activité donnée pour pouvoir transposer cette activité sur une interface.
  • Diary study : Etude longitudinale sous la forme d’un journal papier ou en ligne dans lequel le participant décrit chaque interaction avec un produit ou service. L’approche par journal de bord peut aussi être conceptuelle c’est-à-dire étudier les interactions sociales et les modes de communication de certains groupes de clients.
  • Enquêtes : Questionnaires en ligne/papier permettant de recueillir un maximum de feedback d’utilisateurs actuels ou futurs.
  • Entretiens structurés : Entretiens individuels visant à recueillir des informations précises sur les profils, besoins, désirs et attentes des utilisateurs.
  • Etudes ethnographiques : Observations de la manière dont un produit ou un service est utilisé dans son contexte d’utilisation normal. Ces études ethnographiques/de terrain peuvent être réalisées chez le participant ou dans divers lieux ou situations. Elle apporte des informations sur la façon dont le produit ou le service interagit avec l’utilisateur et les besoins ou les innovations qui peuvent être conçus pour améliorer l’expérience utilisateur.
  • Focus groups : Groupes de discussion avec modérateur servant à valider ou à recueillir des informations des clients sur leur expérience avec un système existant ou sur des nouveaux concepts. Cette méthode peut faire partie d’une analyse concurrentielle.
  • Personas: Profils détaillés d’utilisateurs type utilisés pour simuler le comportement des différents groupes d’utilisateur. Ces personnages fictifs sont créés pour comprendre les buts, désirs, besoins, comportements et préférences des utilisateurs. Cela peut aider à prendre des décisions à propos du produit, tels que les fonctionnalités, les interactions, et le design visuel.
  • Prototypage: Le prototypage consiste à simuler l’interface d’un produit afin d’obtenir des informations sur l’interaction des utilisateurs avec le futur produit. L’évaluation du prototype permet ainsi de vérifier la façon dont le logiciel doit fonctionner du point de vue de l’utilisateur.
  • Tests d’utilisabilité : Tests utilisateurs sur des systèmes concurrents (benchmarking) ou sur un prototype de système (prototype papier ou de basse fidélité).
  • Tri de carte : Le tri de cartes est une méthode d’organisation de l’information qui permet de définir des rubriques de site correspondant aux représentations mentales des utilisateurs finaux. Cela consiste à présenter à l’utilisateur un paquet de « cartes » qu’il doit trier selon sa logique propre.
  • Workshops de conception (diagramme d’affinité et brainstorming): Le diagramme d’affinité est utile pour classer une grande quantité d’information par groupe logique. Les participants ajoutent, retirent ou réorganisent les éléments. Le brainstorming consiste aussi à demander aux participants de faire un croquis de leurs idées. Ces types de workshop sont des techniques peu coûteuses pour obtenir de nouvelles idées ou faire ressortir une idée parmi d’autres idées déjà existantes.